Rejoindre la lutte contre COVID-19


La pandémie de la COVID-19 a mis l’accent sur les entreprises et les chercheurs qui ont abandonné leurs activités normales pour lutter contre le virus.

Au cours des dernières semaines, plusieurs de nos établissements membres se sont présentés et ont démontré qu’elles ont la capacité d’avoir un impact significatif, à l’échelle locale et mondiale, dans la lutte contre la COVID-19. De la recherche critique sur les vaccins à la sensibilisation à la santé et au bien-être communautaire, voici quelques exemples de la contribution de nos établissements.

Université de l’Île-du-Prince-Édouard (UPEI)

Bill Whelan et Andrew Trivett sont les chercheurs de l’UPEI derrière l’entreprise en démarrage Fieldetect, qui visait à fournir aux agriculteurs un outil pour rapidement tester les cultures et les animaux pour des maladies. Lorsque la pandémie a surgi, les chercheurs ont vu un nouveau besoin pour leur technologie et ont fait pivoter leurs opérations.

L’entreprise a reçu une subvention fédérale de 355 000 $ pour poursuivre ces travaux. Tenez-vous au courant de ce projet en cliquant ici.

Université du Nouveau-Brunswick (UNB)

James Watmough, un professeur de mathématiques à l’UNB, fait partie d’un groupe de travail international qui utilise des modèles mathématiques pour prédire la propagation du virus. Cette recherche aide les gens à comprendre où et quand le virus se propagera et quelles populations sont les plus vulnérables.

Jusqu’à présent, cette recherche a contribué à éclairer les trajectoires de l’épidémie et leurs risques de transmission. Cliquez ici pour en savoir plus sur ce projet.

Université de Moncton (UDeM)

Une équipe de chercheurs de l’UdeM travaille sur un logiciel de détection de la COVID-19 en utilisant l’intelligence artificielle.

Le groupe de recherche, dénommé Perception, Robotics and Machine Intelligence (PRIME), opère sous la supervision du professeur Moulay Akhloufi à l’UdeM. Son équipe a développé et déployé un modèle d’apprentissage en utilisant des réseaux de neurones profonds pour la détection de la COVID-19 en ligne à partir d’images radiographiques des poumons. En savoir plus sur ce projet ici.

Saint Mary’s University (SMU)

Des chercheurs en psychologie de Saint Mary’s à Halifax étudient la façon dont les employeurs, les entreprises et les autres organisations ont réagi et se sont adaptés à la pandémie. Le Dr Kevin Kelloway et une équipe de chercheurs de l’Université Mount Allison, l’Université du Cape Breton et l’Université d’Ottawa mènent une étude de deux ans afin de saisir des données sur la façon dont les gens se sont adaptés à cette nouvelle réalité. Cliquez ici pour en savoir plus sur les recherches du Dr Kelloway.

Université Memorial (Memorial)

L’entreprise d’impression 3D PolyUnity, née de la faculté de médecine de Memorial, a été sollicitée par Eastern Health pour utiliser ses imprimantes pour fabriquer des composants pour l’équipement de protection individuelle (ÉPI) pour les travailleurs de la santé de première ligne et des pompes pour les bouteilles de désinfectant pour les mains que la Newfoundland Liquor Corporation produit pour les hôpitaux. L’école médicale de l’université a fourni la majorité des imprimantes 3D utilisées par PolyUnity, et l’entreprise a également collaboré avec les services techniques de Memorial pour produire les composants des boucliers et des pompes pour bouteilles.

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’assistance fournie par PolyUnity.

Université Dalhousie (Dal)

L’aide de la COVID-19 de Dal a commencé au début du mois de janvier lorsque les chercheurs ont envoyé des fournitures médicales bien nécessaires à Wuhan, la ville chinoise qui était au centre de l’épidémie initiale.

Aujourd’hui, les équipes de recherche de Dal poursuivent le combat à travers de plusieurs voies. Alyson Kelvin, virologue et professeure adjointe au département de microbiologie et d’immunologie de Dalhousie, fait partie de l’équipe canadienne qui cherche un vaccin. Alyson, qui a fait des recherches sur les vaccins lors de l’épidémie de SRAS, a été détaché au Centre international des vaccins de l’Organisation des vaccins et des maladies infectieuses de Saskatoon en mi-février pour tester différents vaccins.

Pendant ce temps, le professeur David Kelvin, qui est également le père d’Alyson et travaille dans le même département à Dal, travaille à créer un kit de test portable qui mesurera la gravité de la maladie chez ceux qui ont été déclarés positifs. Vous pouvez cliquer ici pour en savoir plus sur le travail de David et Alyson Kelvin.

Et un « groupe de travail d’ingénierie » de Dal travaille avec la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse pour utiliser les imprimantes 3D qui seraient autrement inutilisées dans leurs installations. Les ingénieurs de Dal prototypent de meilleurs bandeaux pour les écrans faciaux afin de protéger les travailleurs de la santé. En savoir plus sur cette initiative ici.

College of the North Atlantic (CNA)

Les instructeurs du CNA répondent aux préoccupations croissantes concernant notre santé mentale et physique pendant cette période. Lori Deeley, enseignante au programme Art & Design Essentials du CNA, a développé une série de quatre cours d’éducation communautaire « Stress and Mindful Wellness », qui sont disponibles pour le public via la plateforme d’apprentissage distribué en ligne du collège, et sont gratuits. En savoir plus sur ces cours ici.

Ce ne sont que quelques-unes des initiatives incroyables entreprises par les chercheurs de notre réseau. Restez à l’écoute de notre blogue de nouvelles pendant que nous partageons plus de ces excellents travaux avec notre communauté.

  • Soutenu par:
  • Canada
  • ACOA
  • Membres du Springboard