De la pâte aux EPI


La pâte à papier de qualité médicale se fait rare, car dans les derniers mois, les fabricants se sont empressés de produire des équipements de protection individuelle (EPI) tels que des masques, des blouses et des composants de masque N95, nécessaires pour la prévention de la propagation de la COVID-19.

Motivés par ce besoin qui se fait sentir dans tout le système de soins de santé et par le souci d’assurer la sécurité des travailleurs essentiels, la Dre Christa Brosseau et le Dr Robert Singer, tous deux professeurs de chimie à l’Université Saint Mary’s (SMU), ont pris les mesures nécessaires pour établir une collaboration avec Port Hawkesbury Paper, une usine de pâte à papier du Cap Breton.

Cette équipe de recherche étudie différentes méthodes et ingrédients qui pourraient être utilisés dans la production de pâte à papier de qualité médicale destinée à la fabrication de blouses et de masques médicaux. Composée de sept chercheurs de SMU, l’équipe fait des essais sur une pâte thermomécanique de la Nouvelle-Écosse fabriquée à partir de bois de résineux comme le sapin baumier et l’épicéa.

Madame Brosseau et son équipe étudient de nouveaux traitements chimiques qui pourraient être intégrés au broyage et à la production de la pâte, offrant une solution durable et écologique à la demande de pâte de qualité médicale qui se manifeste actuellement partout dans le monde.

Le processus de mise à l’essai tient compte de facteurs tels que la longueur et la largeur des fibres de la pâte, la teneur en lignine et l’humidité. Le projet de collaboration a aussi pour objectif d’explorer dans quelle mesure la pâte de bois peut être utilisée dans les masques N95 comme matériau de filtration.

L’usine, qui emploie environ 300 personnes, fournit des échantillons de pulpe à la Dre Brosseau et à son équipe de recherche à Halifax. Si la mise à l’essai des produits de pâte et papier s’avèrent concluants, l’entreprise sera en bonne position pour aider à fournir de la pâte de qualité médicale au système de santé.

Les docteurs Brosseau et Singer, qui sont respectivement professeurs de chimie analytique et de chimie organique, ont orienté leurs recherches vers un besoin de l’industrie avec l’aide du professionnel Kevin Buchan, spécialiste de la collaboration avec l’industrie de Springboard, et le soutien de Research Nova Scotia. « Nous faisons d’excellents progrès dans ce projet jusqu’à présent et nous apprenons beaucoup sur l’industrie des pâtes et papiers », affirme la Dre Brosseau.

« Port Hawkesbury Paper a été un excellent partenaire, et nous attendons avec impatience les résultats de cette recherche dans un avenir proche. La demande mondiale pour les blouses et les masques médicaux ne semble pas vouloir ralentir de sitôt, et nous sommes heureux de réorienter notre recherche pour aider à répondre à cette demande. »

  • Soutenu par:
  • Canada
  • ACOA
  • Membres du Springboard