Background Image

Points saillants

Pheromones qui combattent les insectes nuicibles


L'agriculture et la foresterie sont des secteurs clés dans le Canada atlantique et le combat contre les menaces des insectes nuisibles est essentiel à la croissance durable et responsable de ces économies.

M. Kirk Hillier, Ph. D., est entré au département de biologie de l'Université Acadia en 2007 et a établi un programme dans les domaines de l'entomologie et de l'écologie chimique. Il s'est rendu compte que bien qu'un grand nombre d'expertise et d'intervenants sont engagés dans la lutte contre les insectes nuisibles de l'agriculture et des forêts au Canada atlantique, il existe un énorme potentiel d'amélioration de l'interaction et de la collaboration entre ces groupes. En 2009, M. Hillier a amorcé des discussions visant à créer un vaste réseau pour mettre au point avec les intervenants locaux des technologies de gestion des insectes nuisibles qui respectent l'environnement. Avec le soutien du bureau de liaison industrielle et communautaire de l'Université Acadia (ICE) et d'intervenants clés, le premier réseau de la région de l'Atlantique pour la gestion des insectes nuisibles est né.

Avec l'Université d'Acadia comme promoteur et une contribution de 4,42 millions de dollars en argent et en nature des partenaires, l'Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA) a octroyé 2,78 millions de dollars du Fonds d'innovation de l'Atlantique (FIA) à la fin de 2010 pour le projet de recherche, de développement et de commercialisation intégrés de phéromones et d'autres produits sémiochimiques pour la gestion des insectes nuisibles en agriculture et en foresterie.

Au cours du projet de cinq ans, deux brevets ont été accordés, deux brevets additionnels sont en instance et le bureau de l'industrie et de l'engagement communautaire a conclu les ententes de licence de neuf technologies pour la commercialisation. Grâce à l'appui du fonds de soutien au marketing du Programme de mobilisation en faveur de l'innovation de Springboard, on a établi des voies optimales pour la commercialisation des technologies. Au cours de la première année du projet, une technologie de pointe a été mise en marché et vendue par l'entremise de Sylvar Technologies.

Les partenaires ayant pris part au projet sont le Service canadien des forêts, l'Université du Nouveau-Brunswick, l'Université Dalhousie, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Forest Protection Limited et Agrifor Biotechnical Services. Forest Protection Limited et Sylvar Technologies étaient les partenaires commerciaux. Depuis 2016, Sylvar Technologies offre une gamme complète de produits à base de phéromone pour la gestion des insectes nuisibles en foresterie et en agriculture.

Afin de poursuivre la mise au point d'une technologie prometteuse de perturbation des accouplements chez les insectes et d'autres technologies à base de phéromone créées dans le cadre du premier Fonds d'investissement de l'Atlantique (FIA), l'APECA a accordé un deuxième projet FIA de 2,93 millions de dollars à l'Université Acadia, projet qui commence en 2017. L'Université Acadia et les partenaires fourniront un autre montant de 2,47 millions de dollars en espèces et en nature.

Cliquez-ici pour en savoir plus sur la façon dont la région est #springboarding.

Captioned Image
Captioned Image
Captioned Image
Captioned Image